• La masturbation réciproque est pratiquée simultanément par les deux partenaires: l'homme stimule le clitoris de la femme, tandis que celle-ci le masturbe. Demandez à votre partenaire de vous montrer comment il fait et invitez-le: c'est le meilleur moyen de lui donner du plaisir.
    C'est une pratique très adaptée aux préliminaires. Les deux amants pourront s'embrasser tendrement pendant ces caresses intimes.



    La masturbation réciproque est pratique quand l'autre n'est pas sexuellement disponible (érection difficile, grossesse...), mais elle peut surtout enrichir votre vie sexuelle et vous faire découvrir de nouvelles sensations.



    Pour ces jeux amoureux, l'utilisation d'un gel lubrifiant peut être très agréable, en particulier pour l'homme. Elle mettra un peu de gel dans sa main avant de le caresser, et lui pourra faire de même si la lubrification de sa compagne n'est pas encore suffisante.



     


    1 commentaire
  • 1- Les différentes formes de sexe oral
    Pratiquer le sexe oral, c'est stimuler les organes génitaux de son ou sa partenaire avec la bouche ou la langue. Cette pratique est très répandue, et ne concerne pas que les jeunes couples. L'homme peut stimuler le sexe de la femme, et notamment son clitoris, en le suçant ou en le léchant : il lui fait alors un cunnilingus.
    On appelle fellation la stimulation du sexe de l'homme avec la bouche et la langue selon un mouvement de va-et-vient.
    Si vous préférez donner et recevoir du plaisir en même temps, adoptez la position 69.
    Ces pratiques peuvent faire partie des préliminaires, ou amener le partenaire jusqu'à l'orgasme: la jouissance peut alors être très intense, car la personne qui reçoit la caresse buccale est totalement concentrée sur son plaisir.


    2 - Tu veux ou tu veux pas ?
    Certaines personnes peuvent avoir quelques réticences. Les femmes ont parfois peur que leur vagin sente. Mais avec une bonne hygiène, il ne devrait pas y avoir de problème, même si l'odeur varie d'une femme à l'autre.
    Elles peuvent aussi avoir peur, en pratiquant la fellation, de s'étouffer ou d'avaler du sperme: mais rassurez-vous ce n'est absolument pas nocif ou déconseillé...
    Si la femme ne souhaite pas que son partenaire éjacule dans sa bouche, parce que l'idée ou le goût (qui lui aussi varie d'un homme à l'autre) l'incommode, elle ne doit pas hésiter à le lui dire. Il faut discuter de ses désirs et de ce qu'on ne désire pas, et ne pas se sentir obligé de faire quelque chose... même si le partenaire est un peu frustré. Il est préférable de respecter les désirs de chacun, en laissant l'amour les faire évoluer doucement.


     


    3 - Le sexe oral et les MST
    Le contact avec le sperme ou le liquide vaginal, surtout si vous avez des coupures ou des plaies dans la bouche, n'est pas sans risques. Vous pouvez être contaminé par une des nombreuses Maladies Sexuellement Transmissibles et en particulier par le sida. La salive ne peut contenir qu'une infime concentration du virus du sida, mais le cunnilingus peut être dangereux pour l'homme, exposé aux sécrétions vaginales; et la fellation dangereuse pour la femme, exposée au sperme. Pour minimiser les risques, utilisez un préservatif et couvrez le vagin de votre partenaire avec un morceau de préservatif féminin ou avec une feuille de latex fin.



     


    votre commentaire
  • 1- Cunnilingus mode d'emploi


    Pour exciter votre partenaire
    Les femmes mettent plus de temps pour parvenir à l'excitation et à l'orgasme. Ne perdez pas patience. Si elle est tendue, commencez par masser ou caresser tout son corps. Embrassez-la dans le cou, caressez et léchez ses seins et ses mamelons. Attardez-vous un peu sur les cuisses (surtout leur face interne). Commencez à caresser son sexe, puis demandez-lui quel rythme et quelle pression elle préfère. Recouvrez les petites lèvres à l'aide des grandes en effectuant un mouvement circulaire, doux, afin de réchauffer toute la zone.


    Quelle position adopter ? Si elle est un peu timide, il vaux mieux qu'elle soit allongée sur le dos et que vous soyez agenouillé au pied du lit, entre ses jambes.
    Beaucoup de femmes aiment être léchées alors qu'elles sont debout: ça réactive leurs fantasmes de domination... en outre elles maîtrisent mieux la pression et le rythme en tenant votre tête.
    Une autre position permet à la femme d'être active: vous êtes couché sur le dos, tandis qu'elle offre son sexe à votre bouche en étant à genoux au dessus de vous.
    Vous pouvez également la lécher par derrière. Certaines femmes ont l'habitude d'avoir les jambes grandes ouvertes, d'autres préfèrent les enrouler autour de votre tête. Tout dépend de la sensibilité du clitoris. Du moment qu'elle vous laisse respirer, c'est sans danger!



    Quand elle est excitée
    Il est essentiel de lécher la zone entière (grandes et petites lèvres, pourtour du clitoris) en utilisant beaucoup de salive, avant de vous concentrer (exclusivement) sur son clitoris. N'utilisez pas seulement le bout de votre langue, mais toute sa surface. Commencez par stimuler doucement le clitoris et son pourtour. Puis enchaînez avec des caresses linguales plus longues mais toujours aussi douces, en gardant un rythme lent et régulier. Effectuez des mouvements circulaires autour du clitoris, et caressez de haut en bas.


    Quand elle est vraiment très excitée
    Vous pouvez alors introduire un doigt dans son vagin. Si elle n'aime pas, elle vous le fera comprendre. Beaucoup de femmes stimulent en même temps leur clitoris avec leurs mains, profitez-en pour lécher ses doigts. Si vous n'avez pas les deux mains occupées, utilisez-en une pour masser ses seins et ses mamelons, et pour caresser son périnée (entre l'anus et le vagin).


    Quand elle est sur le point de parvenir à l'orgasme
    Augmentez légèrement la pression et accélérez le rythme. Au moment de l'orgasme, ralentissez mais utilisez toujours toute la surface de votre langue pour caresser toute la zone clitoridienne. Certaines femmes aiment qu'on leur introduise un doigt (bien lubrifié) dans l'anus. N'y allez pas trop fort: attendez de voir sa réaction avant de l'enfoncer plus profondément. En général, juste le bout du doigt suffit, et vous ne risquez pas de lui faire mal, ce qui ferait retomber son excitation.
    Le clitoris est extrêmement sensible après l'orgasme : ne soyez donc pas surpris si elle repousse votre visage.


    2 - Autres conseils


    Ne soyez pas brutal (interdiction formelle de mordre, ou de vous servir de vos dents. Vous n'aimez pas sentir ses dents lorsqu'elle vous fait une fellation, elle non plus!). Le mieux est de lui demander ce qu'elle préfère. Si vous êtes épuisé au bout de 10 minutes, c'est que votre langue est trop tendue, ou que le mouvement est trop rapide.
    Ne changez pas trop souvent de technique... le rythme doit être régulier si vous voulez qu'elle parvienne à l'orgasme. Surtout, n'arrêtez pas au moment crucial. Mieux vaut continuer, même pendant l'orgasme, si vous voulez que celui-ci soit vraiment intense. Montrez-lui que vous aimez ça: ne le lui faites pas seulement quand elle vous le demande. Il est très important pour la plupart des femmes de savoir qu'elles excitent leurs partenaires et qu'ils aiment les caresser.



     


    10 commentaires
  • 1 - Fellation mode d'emploi


    Préliminaires et positions
    Ne vous jetez pas d'emblée sur son pénis. Vous pouvez commencer par masser son corps avec une huile de massage. Puis, couchez-vous sur lui et faites glisser votre corps sur le sien. Mordillez ses muscles, excitez-le en vous baissant, de façon à ce que votre sexe touche le sien, mais sans le laisser vous pénétrer. Vous pouvez lui dire avec précision ce que vous comptez lui faire, et / ou lui demander ce qu'il aimerait que vous lui fassiez... Mais vous pouvez aussi l'exciter et le surprendre uniquement par vos gestes, sans le prévenir.


    Variez donc les positions, mais aussi les scénarios érotiques. Adoptez le 69, agenouillez vous devant lui tandis qu'il est debout, ou placez-vous entre ses jambes pendant qu'il est allongé sur le dos. Rien ne vous empêche de le faire ailleurs que dans un lit.... Ou même ailleurs que chez vous: dans la chambre d'amis; dans la voiture, dans les toilettes d'un restaurant... .


    En principe, ils adorent regarder... mais si cela vous gêne trop, ce n'est pas une raison pour l'étouffer en lui plaquant l'oreiller sur la tête! Trouvez une tactique plus délicate: bandez-lui par exemple les yeux avec un foulard noir: cela pourra même l'exciter davantage! Il aime aussi quand vous le regardez... et cela peut vous donner quelques indications sur l'effet produit. Si vous ne pouvez vraiment pas, regardez plutôt son pénis. La tension de son corps et ses soupirs vous confirmeront qu'il est comblé.



    Caresses buccales: où et comment ?
    Ses testicules, son périnée et son anus devraient retenir tout votre attention, aussi bien avant que pendant la fellation. Variez les plaisirs: caresses, massages, léchage... Commencez par le masturber (très doucement, car si son pénis n'est pas humidifié cela peut être douloureux), tout en stimulant avec l'autre main ses mamelons, ses testicules, son anus... Vous pouvez alors lécher le pénis et le prendre dans votre bouche. En le tenant à la base, vous pourrez mieux maîtriser le mouvement et la profondeur. En utilisant beaucoup de salive, ce sera d'autant plus agréable pour lui. Commencez par lécher le gland, son pourtour... puis prenez tout le pénis dans votre bouche et effectuez un mouvement de va-et-vient simulant la pénétration : de haut en bas sur toute la longueur. N'oubliez pas que le frein, cette minuscule membrane verticale située sous la couronne, est très sensible! Faites allez et venir votre langue dessus, dans un mouvement léger et rapide, puis léchez son pénis jusqu'à sa base. Si vous remontez stimuler son frein, et si vous répétez l'opération plusieurs fois, vous avez des chances de le mener tout droit à l'extase.
    Le gland et la couronne sont également très sensibles. En vous plaçant à l'envers, c'est à dire en regardant vers ses pieds (presque en position 69), votre langue pourra couvrir une plus grande surface de son gland. Et il aura un accès direct à vos fesses et votre sexe, ce qui peut être très agréable pour tous les deux.


     


    Quand il approche de l'orgasme...
    Pour le rendre fou, en intensifiant et en prolongeant son plaisir, arrêtez la fellation quand il est au bord de l'orgasme et stimulez avec votre bouche ses testicules, son périnée et son anus. Puis reprenez, et répétez cette tactique 6 ou 7 fois. Variez les plaisirs à chaque fois : tantôt des mouvements de va-et-vient profonds, tantôt des caresses exclusivement sur le gland. Il n'a jamais été aussi excité, mais il ne faudrait pas qu'il en devienne énervé


     


     


    13 commentaires
  • Le canal vaginal est très élastique : rappelez-vous, c'est là que passe le bébé au moment de l'accouchement. Il est donc parfaitement capable d'accueillir un pénis, même très grand. Il suffit d'un peu de tact et de tactique!


    Tout d'abord, assurez-vous que votre partenaire soit très excitée pour que son vagin soit lubrifié. Surtout, ne zappez pas les préliminaires ! Vous devez même y accorder plus de temps. Même avec ses sécrétions vaginales, cela risque d'être douloureux pour elle. Dans ce cas, utilisez en plus un lubrifiant, de préférence un gel soluble à l'eau.


    Privilégiez les positions dont la pénétration n'est pas trop profonde telle que la position latérale (de dos ou de face), très agréable et très confortable. La position d'Andromaque (l'homme dessous, la femme assise dessus) permet à votre partenaire de contrôler le rythme et la profondeur de la pénétration. Evitez en revanche la position en levrette, qui favorise justement une pénétration en profondeur et qui peut donc être douloureuse pour la femme.


    Allez-y en douceur : commencez par introduire un tiers de votre pénis, attendez un peu que le vagin s'habitue, puis pénétrez progressivement. Une fois que vous l'avez complètement pénétrée (ou presque), commencez alors le mouvement de va-et-vient. A moins qu'elle soit vraiment à l'aise ou qu'elle le désire, évitez les frottements profonds, brusques, ou trop rapides. Et tout devrait bien se passer.


     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires