• La masturbation réciproque est pratiquée simultanément par les deux partenaires: l'homme stimule le clitoris de la femme, tandis que celle-ci le masturbe. Demandez à votre partenaire de vous montrer comment il fait et invitez-le: c'est le meilleur moyen de lui donner du plaisir.
    C'est une pratique très adaptée aux préliminaires. Les deux amants pourront s'embrasser tendrement pendant ces caresses intimes.



    La masturbation réciproque est pratique quand l'autre n'est pas sexuellement disponible (érection difficile, grossesse...), mais elle peut surtout enrichir votre vie sexuelle et vous faire découvrir de nouvelles sensations.



    Pour ces jeux amoureux, l'utilisation d'un gel lubrifiant peut être très agréable, en particulier pour l'homme. Elle mettra un peu de gel dans sa main avant de le caresser, et lui pourra faire de même si la lubrification de sa compagne n'est pas encore suffisante.



     


    1 commentaire
  • 1- Cunnilingus mode d'emploi


    Pour exciter votre partenaire
    Les femmes mettent plus de temps pour parvenir à l'excitation et à l'orgasme. Ne perdez pas patience. Si elle est tendue, commencez par masser ou caresser tout son corps. Embrassez-la dans le cou, caressez et léchez ses seins et ses mamelons. Attardez-vous un peu sur les cuisses (surtout leur face interne). Commencez à caresser son sexe, puis demandez-lui quel rythme et quelle pression elle préfère. Recouvrez les petites lèvres à l'aide des grandes en effectuant un mouvement circulaire, doux, afin de réchauffer toute la zone.


    Quelle position adopter ? Si elle est un peu timide, il vaux mieux qu'elle soit allongée sur le dos et que vous soyez agenouillé au pied du lit, entre ses jambes.
    Beaucoup de femmes aiment être léchées alors qu'elles sont debout: ça réactive leurs fantasmes de domination... en outre elles maîtrisent mieux la pression et le rythme en tenant votre tête.
    Une autre position permet à la femme d'être active: vous êtes couché sur le dos, tandis qu'elle offre son sexe à votre bouche en étant à genoux au dessus de vous.
    Vous pouvez également la lécher par derrière. Certaines femmes ont l'habitude d'avoir les jambes grandes ouvertes, d'autres préfèrent les enrouler autour de votre tête. Tout dépend de la sensibilité du clitoris. Du moment qu'elle vous laisse respirer, c'est sans danger!



    Quand elle est excitée
    Il est essentiel de lécher la zone entière (grandes et petites lèvres, pourtour du clitoris) en utilisant beaucoup de salive, avant de vous concentrer (exclusivement) sur son clitoris. N'utilisez pas seulement le bout de votre langue, mais toute sa surface. Commencez par stimuler doucement le clitoris et son pourtour. Puis enchaînez avec des caresses linguales plus longues mais toujours aussi douces, en gardant un rythme lent et régulier. Effectuez des mouvements circulaires autour du clitoris, et caressez de haut en bas.


    Quand elle est vraiment très excitée
    Vous pouvez alors introduire un doigt dans son vagin. Si elle n'aime pas, elle vous le fera comprendre. Beaucoup de femmes stimulent en même temps leur clitoris avec leurs mains, profitez-en pour lécher ses doigts. Si vous n'avez pas les deux mains occupées, utilisez-en une pour masser ses seins et ses mamelons, et pour caresser son périnée (entre l'anus et le vagin).


    Quand elle est sur le point de parvenir à l'orgasme
    Augmentez légèrement la pression et accélérez le rythme. Au moment de l'orgasme, ralentissez mais utilisez toujours toute la surface de votre langue pour caresser toute la zone clitoridienne. Certaines femmes aiment qu'on leur introduise un doigt (bien lubrifié) dans l'anus. N'y allez pas trop fort: attendez de voir sa réaction avant de l'enfoncer plus profondément. En général, juste le bout du doigt suffit, et vous ne risquez pas de lui faire mal, ce qui ferait retomber son excitation.
    Le clitoris est extrêmement sensible après l'orgasme : ne soyez donc pas surpris si elle repousse votre visage.


    2 - Autres conseils


    Ne soyez pas brutal (interdiction formelle de mordre, ou de vous servir de vos dents. Vous n'aimez pas sentir ses dents lorsqu'elle vous fait une fellation, elle non plus!). Le mieux est de lui demander ce qu'elle préfère. Si vous êtes épuisé au bout de 10 minutes, c'est que votre langue est trop tendue, ou que le mouvement est trop rapide.
    Ne changez pas trop souvent de technique... le rythme doit être régulier si vous voulez qu'elle parvienne à l'orgasme. Surtout, n'arrêtez pas au moment crucial. Mieux vaut continuer, même pendant l'orgasme, si vous voulez que celui-ci soit vraiment intense. Montrez-lui que vous aimez ça: ne le lui faites pas seulement quand elle vous le demande. Il est très important pour la plupart des femmes de savoir qu'elles excitent leurs partenaires et qu'ils aiment les caresser.



     


    10 commentaires
  • Le canal vaginal est très élastique : rappelez-vous, c'est là que passe le bébé au moment de l'accouchement. Il est donc parfaitement capable d'accueillir un pénis, même très grand. Il suffit d'un peu de tact et de tactique!


    Tout d'abord, assurez-vous que votre partenaire soit très excitée pour que son vagin soit lubrifié. Surtout, ne zappez pas les préliminaires ! Vous devez même y accorder plus de temps. Même avec ses sécrétions vaginales, cela risque d'être douloureux pour elle. Dans ce cas, utilisez en plus un lubrifiant, de préférence un gel soluble à l'eau.


    Privilégiez les positions dont la pénétration n'est pas trop profonde telle que la position latérale (de dos ou de face), très agréable et très confortable. La position d'Andromaque (l'homme dessous, la femme assise dessus) permet à votre partenaire de contrôler le rythme et la profondeur de la pénétration. Evitez en revanche la position en levrette, qui favorise justement une pénétration en profondeur et qui peut donc être douloureuse pour la femme.


    Allez-y en douceur : commencez par introduire un tiers de votre pénis, attendez un peu que le vagin s'habitue, puis pénétrez progressivement. Une fois que vous l'avez complètement pénétrée (ou presque), commencez alors le mouvement de va-et-vient. A moins qu'elle soit vraiment à l'aise ou qu'elle le désire, évitez les frottements profonds, brusques, ou trop rapides. Et tout devrait bien se passer.


     


    votre commentaire
  • Si vous pensez que votre pénis est d'une taille inférieure à la moyenne, ne dramatisez pas la situation et prenez un peu de recul... Premièrement, la taille du pénis n'est en rien révélatrice de la capacité d'un homme à faire jouir une femme. Deuxièmement, la pénétration n'est pas la seule forme de la sexualité ! Grâce au massage, aux caresses ou au sexe oral, vous lui procurerez des sensations tout aussi agréables et aurez autant de chances (voire plus) d'amener votre partenaire à l'orgasme.


    Voici quelques astuces qui rendront vos rapports sexuels plus intenses. Choisissez des positions qui permettent une pénétration en profondeur, ou qui favorisent le resserrement du vagin autour de votre pénis. Adoptez la position en levrette (pénétration par derrière); ou la position du missionnaire en mettant un ou deux oreillers sous les fesses de votre partenaire. En relevant ses jambes vous favoriserez une pénétration plus profonde. En s'asseyant sur vous, elle pourra contrôler le rythme et la profondeur de la pénétration. En intensifiant les frottements et en changeant l'inclinaison de son vagin, ces positions feront paraître votre pénis plus grand. En enveloppant ses cuisses avec les vôtres, vous minimiserez les risques de sortie involontaire. Effectuez plutôt des mouvements rapides et profonds, mais voyez avant tout ce qui lui convient le mieux.


    Pour ceux qui souhaitent en plus augmenter la taille de leur pénis, il est conseillé d'utiliser un développeur. Cet appareil consiste en une pompe qui permet au pénis d'atteindre une érection maximale (et donc une taille maximale) avant le rapport sexuel. Utilisé régulièrement, un développeur vous permettra aussi d'augmenter durablement la taille de votre pénis de quelques précieux millimètres.


    Dernier conseil : Les problèmes d'éjaculation précoce touchent malheureusement plus souvent les hommes qui ont un petit pénis. Comme les terminaisons nerveuses de votre gland sont concentrées sur une zone plus petite, vous êtes plus sensible. En vous masturbant plus souvent, et en vous entraînant à maîtriser vos orgasmes, vous deviendrez moins sensible.



     


    3 commentaires
  • Si votre vagin est relativement étroit, la pénétration peut être désagréable, voire douloureuse (si elle s'avère extrêmement douloureuse, voire impossible, vous souffrez peut-être de vaginisme: mais il s'agit là d'un dysfonctionnement sexuel où les facteurs psychologiques jouent un rôle important).


    L'accouchement par voie naturelle vous guérira à coup sûr! En attendant, rassurez-vous, avoir un enfant n'est pas la seule option qui s'offre à vous. L'utilisation systématique d'un lubrifiant est le moyen le plus efficace pour rendre la pénétration plus agréable. La chaleur et vos sécrétions vaginales étaleront le lubrifiant juste aux bons endroits. Attendez d'être vraiment excitée avant de vous laissez pénétrer. Expliquez à votre partenaire que vous avez besoin de préliminaires prolongés pour que votre vagin soit bien lubrifié et dilaté.


    Adoptez des positions où vous pouvez étendre vos jambes. En écartant bien vos cuisses et en repliant vos genoux, vous faciliterez la pénétration. Lorsque votre partenaire commence à vous pénétrer, relâchez vos muscles vaginaux, comme si vous essayiez d'expulsez quelque chose de votre vagin. Demandez-lui d'y aller progressivement, tout doucement, puis indiquez lui le moment ou vous êtes prête pour une pénétration plus profonde. Si vous avez confiance en lui, et sentez qu'il est capable d'attendre que vous soyez prête, vous serez d'autant plus détendue, et vos muscles vaginaux le seront aussi.



     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique